Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
70 Rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Indisponible aujourd'hui
06 22 79 39 34
 
 
Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre

Pourquoi les séances de psychothérapies ne sont pas remboursées ?

Les psychologues, psychothérapeutes ou psychanalystes ne sont pas considérés comme des professionnels de santé. Leurs soins ne sont donc pas remboursés même si la santé psychique participe largement d'une meilleure santé et à la réduction des maladies organiques et corprelles.

Il faut aussi ajouter qu’originairement, celui qui inventa la psychanalyse, Sigmund Freud, avait déjà proposé la gratuité des séances aux personnes qui n’avaient pas les moyens de payer. Mais il se rendait vite compte que cette pratique augmentait les résistances. La résistance est ce qui empêche le travail psychanalytique et constitue une force psychique qui vient s’opposer à la guérison. L’une d’entre elles consiste à obtenir des bénéfices secondaires de la maladie. Par exemple, en continuant d’être malade, l’être s’épargne d’aller travailler tout en continuant d’être payé par le système social français.

Payer ses séances c’est prendre sa part de responsabilité

Proposer que le patient puisse payer ses séances est d’une importance capitale pour que des effets psychothérapeutiques puissent avoir lieu et de manière durable. Payer ses séances de psychothérapie ou de psychanalyse permet de s’engager avec soi-même et pour de vrai en acceptant de prendre sa part de responsabilité dans ce qui arrive. Il s’agit d’y mettre du sien et non pas demander à la société qu’elle prenne en charge sa souffrance.

En effet, Sigmund Freud a mis en évidence que parmi la plus forte des résistances, la plus obscure mais aussi la plus tenace est la résistance du surmoi. Il s’agit de celle qui est à l’origine du besoin de punition afin de satisfaire le sentiment de culpabilité inconsciente.

Cela se traduit par exemple chez les patients par le fait de se fracturer une cheville, se bloquer le dos, avant de venir à une séance. Au contraire de dire, ils se font du mal à eux-mêmes. Cette culpabilité inconsciente est également à l’origine du développement de nombreuses maladies, ce qui peut s’entendre dans les consultations, lorsque le patient ne vient pas parce qu’il est tombé malade à la suite d’une contrariété, d’une colère contre un proche qu’il a gardé pour lui par exemple.

Le paiement des séances s’il engage l’être à reconnaître qu’il y est pour quelque chose dans sa souffrance lui permet également de payer de manière symbolique sa dette inconsciente et non de manière réelle en se faisant du mal à son corps par exemple.

La Consultation Publique de Psychanalyse, une solution possible pour payer selon ses moyens financiers

Dans le cas des personnes disposant de peu de moyens financiers, il existe des solutions. En effet, la Consultation Publique de Psychanalyse (CPP) est un dispositif mis en place par le RPH et assuré par ses membres psychologue, psychothérapeutes et psychanalystes à Paris mais aussi en Ile-de-France. Ce dispositif permet de proposer à chaque personne qui souffre d’être reçue selon ses moyens financiers. Ainsi, un prix adapté est proposé selon la situation de la personne afin qu’elle puisse bénéficier d’un traitement de psychothérapie et de psychanalyse.

À Nanterre, la CPP reçoit les personnes en souffrance et cela quel que soit le motif. La consultation est assurée par Madame Ouarda Ferlicot au 70 rue Maurice Thorez, sur rendez-vous en appelant le 06.22.79.39.34.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.