Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
72 rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Disponible aujourd'hui de 8h30 à 20h
06 22 79 39 34
 
 

Augmentation des arrêts en période de COVID pour cause de souffrance psychologique

21 Jan 2022 Ouarda Ferlicot

personnes au travail

Quand aller au travail devient impossible

La pandémie et l’installation du télétravail ont permis d’endiguer le phénomène des arrêts-maladies dits « courts ». Le salarié plus libre, plus autonome se saisit de cette opportunité d’être plus responsable de son travail et de sa productivité.

En revanche, une augmentation des arrêts maladie de longue durée est signalé selon l’article du Monde du 12 janvier 2022 « Télétravail et absentéisme : un effet de ciseau » avec 65% des entreprises touchées liés, je cite : « en grande partie aux traumatismes, aux accidents et aux troubles psychologiques » selon le baromètre du mutualiste Malakoff Humanis réalisé entre août et septembre 2021 auprès de 2500 salariés et dirigeants d’entreprise du secteur privé.

Nous ne trouverons pas dans cet article les causes de cette augmentation mais le constat prédictif suivant : pour la moitié des chefs d’entreprise il existe un risque d’augmentation des arrêts de travail pour 2022 et 2023.

Si l’arrêt de travail peut être nécessaire lorsqu’un salarié souffre et n’est plus en capacité de travailler il y a à s’interroger sur les causes de cette souffrance. C’est ce que permet la rencontre avec un psychanalyste. Proposer à la personne le prolongement de son arrêt-maladie ne peut avoir à lui seul un effet thérapeutique bien au contraire. Il peut nourrir la résistance, celle qui empêche d’avancer et de travailler et la culpabilité, accentuer l’anxiété, l’angoisse et favoriser l’installation chez l’être d’une inertie qui l’éloigne du travail et puis de la vie sociale. Revenir au travail peut alors devenir impossible.

Pourquoi consulter un psychothérapeute en cas d'arrêt-maladie ?

Lorsqu’une personne est en arrêt-maladie, la rencontre avec un psychothérapeute ou un psychanalyste doit être proposée. En effet, l’arrêt de travail est une mise en repos mais ne constitue pas un traitement en soi. La prise en charge de la souffrance liée au travail ou à toute autre cause qui empêche de travailler doit avoir lieu avec la rencontre d’un psychothérapeute ou d’un psychanalyste.

L’aide d’un professionnel est nécessaire pour que les freins, les inhibitions puissent être parlés lors de séances régulières afin d’être levées. Ce n’est que par ce travail sur soi qu’il est possible de mettre en lumière les mécanismes en jeu qui empêchent d’aller au travail.

Ouarda Ferlicot

72 rue Maurice Thorez
92000 Nanterre
Psychanalyste

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib