Dr. Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
72 rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Indisponible aujourd'hui
 
 

Le quatrième trimestre, un moment crucial après l’accouchement pour la santé psychique de la mère et de l’enfant ?


Qu’est-ce que le quatrième trimestre ?

Mère avec son bébé dans les bras

Le post-partum, une période essentielle

Le quatrième trimestre de grossesse, également connu sous le nom de période post-partum, est une période importante pour la santé mentale des femmes. Cette période se situe immédiatement après l'accouchement et dure généralement jusqu'à trois mois après la naissance de l'enfant.

Cette période est celle où l’enfant doit retrouver un environnement affectif enveloppant et qui reproduise les conditions dans lesquelles il s’est constitué. Autrement dit, l’enfant a besoin durant cette période d’une proximité physique et affective avec sa mère.

Pendant cette période, les femmes peuvent éprouver une gamme d'émotions, allant de la joie et de l'excitation à la tristesse, l'anxiété, l'épuisement, la culpabilité, un mal-être voire à une dépression post-partum.

Cette période est largement méconnue, car le plus souvent l’angoisse de l’accouchement et sa préparation occupent la majeure partie du temps de la grossesse et des préoccupations des mères mais également des professionnels de santé, tels que la sage-femme ou le gynécologue.

Alors comment aider une mère à mieux accueillir son enfant ? Comment l’aider à mieux appréhender cette nouvelle réalité souvent vécue comme un choc traumatique après l’accouchement ? Comment empêcher que la mère ne sombre dans une souffrance dont les conséquences peuvent se faire ressentir des années après et pour la mère et dans les symptômes de l’enfant ? Comment diminuer le risque suicidaire durant la première année après l’accouchement ?

portage bébé

S’informer et consulter pour mieux se préparer à son rôle de mère à Suresnes

Ainsi, il est important que les femmes soient informées des risques pour leur santé mentale pendant le quatrième trimestre de grossesse, car cela peut avoir un impact sur leur santé à long terme et sur la santé de leur enfant. Les hormones, le stress et les changements de style de vie peuvent tous contribuer à modifier la santé psychique de la mère.

Nous pensons en premier lieu ici à la dépression post-partum. La dépression post-partum est un trouble de l'humeur qui peut survenir après l'accouchement.

Les symptômes se manifestent sous forme de pleurs, une tristesse profonde qui empêche de ressentir la joie de s’occuper de son nouveau-né, une anxiété, une difficulté à rester seule avec son enfant du fait de phobies d’impulsions, des troubles du sommeil, une irritabilité, des pensées agressives mais aussi une difficulté voire une incapacité à s’occuper de son enfant.

C'est une période de transition où les femmes passent d'un rôle de femme à un rôle de mère, ce qui peut être très stressant et émotionnellement éprouvant.

Ce rôle de mère amène de nouvelles responsabilités pour lesquelles, les mères ne se sont pas préparées : prendre soin de son enfant implique d’être en capacité de lui apporter les soins nécessaires et dont il est totalement dépendant comme le nourrir, le changer, le porter, le câliner, l’envelopper, le consoler mais surtout se faire l’interprète de l’enfant qui ne sait pas parler et qui n’a d’autre solution que de crier et de pleurer pour se faire entendre.

Cela demande de la part de la mère une disponibilité psychique et une capacité importante à se tourner vers les besoins de son enfant pour y répondre de manière adéquate.

Comment une mère déprimée ou qui n’arrive pas à se sortir du vécu de l’accouchement, parfois traumatique, peut-elle se rendre disponible envers son enfant ? Une écoute d'une professionnel peut l'aider à traverser ce cap et évite l'installation et l'enlisement dans une situation nuisible pour la mère et pour le développement psychique de l'enfant.

En effet, l'accouchement est une expérience unique et intense, qui peut avoir un impact important sur la santé mentale des femmes. Avoir la chance de pouvoir parler à un professionnel de ses difficultés ou un lieu pour y déposer ses angoisses et surtout sortir du traumatisme qu’a pu être l’accouchement peut être primordial pour mieux s’occuper de son nourrisson et se retrouver disponible pour lui prodiguer les soins nécessaires.

Prendre rendez-vous avec un psychothérapeute ou un psychanalyste s’avère nécessaire lorsqu’un débordement se fait sentir après l’accouchement, un sentiment d’abattement devant les responsabilités nouvelles mais surtout lorsque le sentiment de dépression se fait grandir.

De plus cette période du quatrième trimestre peut être l’occasion de raviver des deuils anciens, des conflits inconscients non résolus et le fait de devenir mère ravivent ses conflits rester jusque-là inconscient. Seule une psychothérapie ou une psychanalyse peut permettre dans sortir.

Formulaire de contact

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un psychothérapeute ou obtenir plus d'informations ? N'hésitez pas me contacter par téléphone ou d'utiliser le formulaire contact.

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Derniers articles

Surmonter le deuil d’un enfant mort-né

Psychanalyse et traumatisme

La peur de prendre des décisions ou décidophobie Rueil-Malmaison

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib