Dr. Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
72 rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Disponible aujourd'hui de 8h30 à 20h
01 85 15 27 73
 
 

Effets des benzodiazépines sans prise en charge de la parole


Les effets bénéfiques d'une alliance entre un traitement par benzodiazépines et traitement psychothérapeutique.

médicaments tranquillisants et sédatifs

La sur-médication en France des benzodiazépines

Aujourd'hui en France, lorsqu'un patient se plaint de symptômes dépressifs ou souffre de symptômes psychiatriques, c'est la thérapeutique du médicament qui lui est proposé en particulier celui de l'antidépresseur souvent couplé aux anxiolytiques.

Pourtant, une psychothérapie associée à une prise en charge médicamenteuse produit des effets bénéfiques sur les troubles anxieux, les crises d'angoisse mais aussi les troubles du sommeil et permet d'éviter l'effet de dépendance à ses molécules sur le long terme. Pourtant, le réflexes des médecins n'est pas encore d'orienter de manière systématique vers un clinicien le patient qui souffre de dépression, d'anxiété ou d'angoisse.

Cette surconsommation médicamenteuse à un coût pour la santé. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à lire l'article suivent.

médicaments

L'intérêt d'une psychothérapie en cas de traitement aux benzodiazépines

Un article de l’Huffingtonpost.fr du 4 juillet 2023 intitulé « les benzodiazépines entraîneraient des complications, même longtemps après l’arrêt du traitement », fait état d’une étude publiée dans le journal Plus One du 29 juin 2023 où les chercheurs relèvent des symptômes de dépression, perte de mémoire, difficultés à se concentrer plus d’an an après l’arrêt du traitement.

Les benzodiazépines sont des substances utilisées comme sédatifs ou tranquillisants. Elles sont prescrites pour soulager le stress, l'anxiété ou l'insomnie. Ils permettent d'apaiser les symptômes mais en aucun cas d'en trouver les causes. 

Selon les chercheurs de l’étude, la prise de benzodiazépine est associée à des lésions du système nerveux et entraine des effets négatifs ou effets secondaires pour les patients sur le long terme. 

Ils ont nommé l’ensemble de ces effets secondaires BIND pour Benzodiazepine – induced Neurological Dysfunction en anglais soit Disfonctionnement Neurologique Induit par les Benzodiazépine en français.

L’acronyme n’est pour le moment pas repris par la communauté scientifique, et il faut relever que l’étude a été effectuées à partir des données d’une enquête faite an un plus tôt sur un panel de patients ayant répondu à un questionnaire sur internet et pour qui aucun diagnostic psychiatrique n’a été posé en amont.

Alexis Ritvo, l’un des coauteurs de l’étude signalent que ces résultats « devraient changer notre façon de penser aux benzodiazépines et de les prescrire ».

À aucun moment, il n’est précisé si ses patients sont en psychothérapie. C'est-à-dire, si une prise en charge psychothérapeutique est associée à la prise en charge médicamenteuse. 

En effet, orienté le patient vers un psychothérapeute ou un psychanalyste dans le cas d’une prescription de benzodiazépines, c’est participé à réduire la possibilité de dépendance, la durée de traitement sur les années, réduire les idées suicidaires, les troubles du sommeil, mais aussi augmenter les chances que le traitement médicamenteux soit réduit et abandonné plus rapidement et sans risque pour le patient en faveur du traitement psychothérapeutique qui agit directement sur les causes des symptômes d’angoisse, d’anxiété et de dépression.

En effet, une psychothérapie ou une psychanalyse offre la possibilité de mettre en évidence, et cela uniquement à partir de la parole du patient ou du psychanalysant, les conflits et la culpabilité inconsciente qui nourrissent ces symptômes et les entretiennent.

Le plus souvent des pensées morbides, des inquiétudes sur l'avenir, des conflits avec le passé sont à l'origine de ce qui produit de l'angoisse ou de l'anxiété.

Plus apaisé en étant plus engagé avec lui-même et sa parole tout en étant acteur de sa santé, de son bien-être, le patient ou psychanalysant peut avancer sans recourir à un médicament. Cela se fait progressivement et au fur et à mesure de l'avancée du traitement psychothérapeutique et de ses effets.

Pour contacter Ouarda Ferlicot, psychanalyste, pour prendre rendez-vous afin d'entamer une psychothérapie ou une psychanalyse pour soigner des angoisses, de l'anxiété ou des troubles alimentaires ou bien avoir de plus amples informations, n'hésitez pas à remplir le formulaire de contact suivant ou a contacter directement le 01.85.15.27.73.

Envoyé !

Erreur serveur


Articles similaires

Derniers articles

Devenir psychanalyste au RPH

Colloque de psychanalyse - La question du diagnostic en psychanalyse et en médecine le 23 mars 2024

Peur de l’abandon, angoisse d’abandon et sentiment d’abandon : en sortir par une cure psychanalytique

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib