Dr. Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
72 rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Disponible aujourd'hui de 8h30 à 20h
 
 

Journée d'étude RPH - Psychanalyse et chirurgie


Journée d’étude du RPH – Clinique du partenariat entre chirurgie et psychanalyse - samedi 10 juin 2023

L’association Réseau pour la psychanalyse à l’Hôpital organise sa troisième journée d’étude sur le thème :

Clinique du partenariat entre chirurgie et psychanalyse

Samedi 10 juin 2023
9h30 – 17h30
Salle Vinci
25 rue des Jeûneurs - 75002 Paris

Argumentaire journée d'étude RPH
Programme des intervention journée d'étude RPH

Cette journée sera l’occasion d’une discussion entre médecins chirurgiens, psychothérapeutes et psychanalystes sur les liens étroits entre les deux disciplines que sont la médecine et la psychanalyse. Quels sont ses liens ?  C’est ce que les interventions des cliniciens de l’École développeront tout au long de la journée.

En effet, nous verrons que l’acte chirurgical du chirurgien n’est pas sans rappeler l’acte psychanalytique du psychanalyste qui s’exerce à appliquer autant de minutie, de rigueur et de précision pour opérer dans le champ opératoire qui est le sien, à savoir celui de la vie psychique des êtres en souffrance qui viennent le rencontrer.

Ces êtres en souffrance peuvent être atteints de maladie grave qui nécessite l’intervention du chirurgien tout comme un corps blessé peut également être reconstruit et même réparer par ce dernier.

Nous discuterons également de la place de l’usage des prothèses dans l’organisme. Dans « Le malaise dans la culture »[1] en 1929, Sigmund Freud faisait le constat du rapprochement de l’homme d’avec la figure idéale de Dieu par l’acquis des sciences et de la technique.

Pour autant, si l’homme écrit-il est « devenu une sorte de dieu prothétique »[2] du fait de « ses organes adjuvants »[3], il ajouta une objection : « mais ceux-ci ne font pas corps avec lui »[4]. Nous discuterons ce point à l’aide du concept développé par Fernando de Amorim de « corporéification de l’organisme ». Il nous permettra de penser l’intégration de la prothèse comme appartenant au corps et cela grâce au travail d’association libre et de tissage symbolique qui s’opère au long d’une cure. Ainsi, les prothèses peuvent-elles devenir corps ?

Nous vous attendons nombreux lors de cette journée afin de discuter des articulations possibles entre psychanalyse et chirurgie, entre le champ psychique et le champ médical et chirurgical.

 


[1] Freud, S. (1929). « Le malaise dans la culture », in Œuvres Complètes, Vol. XVIII, Paris, PUF, pp. 245-333.

[2] Ibid., p. 278

[3] Ibid., p. 279

[4] Ibid.


Articles similaires

Derniers articles

Psychanalyse et traumatisme

La peur de prendre des décisions ou décidophobie Rueil-Malmaison

Commencer une psychothérapie dans le traitement du surmenage à Suresnes

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib