Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
70 Rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Disponible de 8h30 à 20h
06 22 79 39 34
 
 
Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre

Quelques idées reçues sur la psychanalyse Nanterre

Pourquoi faire une psychanalyse ? Vaincre les idées reçues

La psychanalyse est une méthode de traitement psychique qui a fait ses preuves depuis Freud. Il a abandonné l'hypnose au profit de la psychanalyse car elle était plus efficace. Pourtant des idées reçues continue de circuler. Pour vaincre les idées reçues sur la psychanalyse, vous pouvez lire l'article suivant.

"Une psychanalyse c’est pour les riches"

Faux. Une psychanalyse ne s’adresse pas qu’aux personnes fortunées et heureusement pour elle ! Une psychanalyse s’adresse aux personnes en souffrance quels que soient leur origine sociale et leurs moyens financiers. De nombreux psychanalystes suivent le vœu de Freud, avec la polyclinique de Berlin (Première expérience en 1920 de traitement psychanalytique accessible aux patients soit gratuitement soit par un paiement selon leur moyen), de rendre la psychanalyse accessible au plus grand nombre. La Consultation Publique de Psychanalyse de Nanterre accueille enfants, adolescents et adultes en demande de psychothérapie ou de psychanalyse et leur offre la possibilité de payer les consultations selon un tarif adapté en fonction de leur moyen. Il s’agit d’un engagement éthique, social et politique, des psychothérapeutes et psychanalystes du Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital à Paris, de consacrer un temps de leur consultation aux personnes disposant de peu de moyens financiers.

 

"Une psychanalyse c’est long et ça dure des années"

Faux. Si une psychanalyse peut sembler longue, c’est parce que les résistances, ce qui empêche l’avancée du travail psychanalytique sont omniprésentes et durant toute la cure. Comment dire qu’une psychanalyse est longue quand on n’y consacre qu’une séance par semaine ? Dire dans ce cas, que la psychanalyse est longue ne serait pas correcte par rapport au temps qui y est consacré.

Du temps de Freud, faire quatre à cinq séances hebdomadaires était courant. Aujourd’hui, nous pouvons considérer que trois séances hebdomadaires permettent un véritable travail d’élaboration car elles empêchent la résistance de s’installer.

Comment peut-on dire qu’une psychanalyse est longue quand on rencontre son psychanalyste seulement depuis quelques séances ? Il est important de signaler que cet argument temporel ne tient pas la route face à une souffrance qui s’est installée parfois depuis la naissance. Il n’est possible pour personne de résoudre des difficultés installées depuis des décennies en seulement quelques séances.

Une souffrance est là et s’installe parce qu’elle utilise des mécanismes qui protègent le moi d’un conflit interne auquel il ne peut faire face ou ne veut rien en savoir. Dénouer l’organisation du symptôme mis en place peut prendre du temps. Pour autant, il faut aussi dire que durant ce temps, les personnes s’apaisent, construisent et tirent des bénéfices de leur psychanalyse. Beaucoup de psychanalysant reconnaissent les effets de leur psychanalyse dans leur vie, dans leur rapport aux autres, dans leur travail, dans le gain d’une qualité de vie et dans le meilleur traitement de leur santé.

Une psychanalyse produit des effets dans le quotidien et apaise mais pour que ces effets soient durables, il est nécessaire d’aller au bout. 

 

"Le psychanalyste ne dit rien"

Faux : Il intervient quand cela est nécessaire. Le patient ou le psychanalysant n’a pas à s’occuper de savoir si le psychanalyste parle ou non mais a à s’occuper de respecter la règle fondamentale en psychanalyse qui consiste au respect de l’association libre. C’est grâce au respect de l’association libre que le psychanalyste peut opérer et intervenir à partir de votre parole pour vous aider à avancer. Son silence implique le respect du sujet mais surtout invite le patient ou le psychanalysant à apprendre de lui-même et à entendre ce qu'il dit. C'est ce savoir qui lui permet d'être renseigné sur lui-même et de quitter les voies symptômatiques.

 

"La psychanalyse est réservée aux intellectuels"

Faux : Une psychanalyse s’adresse avant tout à toute personne qui éprouve une souffrance et qui souhaite en parler à quelqu’un et cela quel que soit son niveau d’étude. Apprendre sur soi-même et sur sa souffrance pour en sortir est à la portée de celui qui en a le désir pourvu qu’il puisse respecter la règle qui consiste à parler librement ses pensées, ses rêves mais aussi les symptômes corporels s’il y en a.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous avec un psychanalyste près de Puteaux, n'hésitez pas à contacter Madame Ferlicot en appelant le 06.22.79.39.34.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.