Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre
 
70 Rue Maurice Thorez, 92000 Nanterre
 
Disponible de 8h30 à 20h
06 22 79 39 34
 
 
Ouarda Ferlicot
Psychothérapie et psychanalyse à Nanterre

Vidéo de l'intervention de Ouarda Ferlicot sur la passion de l'ignorance

Extrait vidéo de l'intervention de Ouarda Ferlicot au XXXIème colloque du RPH

La passion de l'ignorance ou le savoir inconscient

Ouarda Ferlicot,  "Je sais pas"

L'ignorance en psychanalyse

La rencontre avec un psychanalyste se noue autour d’un paradoxe : la personne qui souffre de ses symptômes vient consulter un psychanalyste car elle ne sait pas de quoi elle souffre et elle souhaiterait se débarrasser de cette souffrance. Pour autant est-ce que cela signifie qu’elle souhaiterait savoir de quoi elle souffre ?

Ainsi, c’est par l’ignorance de ses symptômes que la rencontre avec le psychanalyste a lieu. Si régulièrement le patient peut dire qu’il souhaite savoir de quoi il souffre, en réalité il attend de son psychanalyste la délivrance et le psychanalyste est mis à cette position de celui qui sait, celui à qui le patient suppose le savoir, ce que nous appelons le sujet-supposé-savoir.

Une fois engagé dans sa cure, le psychanalysant s’il ignore la raison de ses symptômes et méconnaît son désir, c’est surtout le refus de savoir dont témoigne la levée des résistances qui surgit.

Pour ce deuxième volet du tryptique consacré aux trois passions de l’être « Haine, Ignorance et Amour », le Réseau pour la Psychanalyse à l’Hôpital-Ecole de Psychanalyse (RPH) vous a invité lors de cette nouvelle journée d’étude au colloque consacré à « La passion de l’ignorance » le 5 novembre 2016 à Paris de 9h30 à 16h30, à entendre les cliniciens du RPH, comme Ouarda Ferlicot, sur la passion de l'ignorance.

Plusieurs questions y ont été abordées : Qu’est-ce que l’ignorance ? Quel lien y a-t-il entre l’ignorance et savoir ? Comment distinguer méconnaissance et refus de savoir sur le désir ?

Après les masques de la haine, les cliniciens ont réfléchi sur cette ignorance comme passion à l’origine de bien des maux qui aveugle le tout un chacun et maintient la vérité cachée derrière tout symptôme.

Ouarda Ferlicot a présenté une intervention intitulé "Je sais pas" pour souligner la dimension du savoir qui s'ignore et qui tend à se faire reconnaître dans la cure, en particulier au travers des symptômes.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.