Accueil > Consultation psychanalyste > Symptômes pour psychothérapie > Troubles obsessionnels compulsifs (TOC), pourquoi suivre une psychothérapie ou une psychanalyse ?

Troubles obsessionnels compulsifs (TOC), pourquoi suivre une psychothérapie ou une psychanalyse ?



Troubles obsessionnels compulsifs (TOC), pourquoi suivre une psychothérapie ou une psychanalyse ?

Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) se caractérise par des obsessions et des compulsions.  

Les obsessions sont l'irruption dans le psychisme du sujet de pensées ou d'images absurdes et ridicules. Ces obsessions persiste malgré la volonté consciente du sujet et tous ses efforts pour s'en débarrasser.

Les patients qui souffrent d'idées obsédantes décrivent un véritable enfer qui se déroulent dans leur esprit. Une idée s'impose et c'est le déclenchement d'angoisse et de questionnement existentiel sans fins. A peine une idée est chassée qu'elle est remplacée par une autre. C'est le début de la rumination mentale. La rumination est omniprésente et se caractérise par le ressassement d'idées, de pensées, pour lesquelles le sujet ne peut s'empêcher de penser ou de s'interroger dessus.

Ces obsessions sont parfois si fortes qu'elles donnent l'impression de devenir fou. Elles sont dérangeantes et peuvent susciter peur, culpabilité et angoisse.

Il existe trois sortes de d'obsession : les obsessions idéatives (pensées et images qui s'imposent à l'esprit), les obsessions impulsives (peur de se suicider, peur de faire du mal à son bébé ou à son conjoint) et les obsessions phobiques (peur d'être contaminé par des microbes ). 

Les compulsions surgissent afin de réagir aux obsessions. Elles se caractérisent par des actes répétés, des rituels, que le sujet se sent obligé d'accomplir même s'il reconnait le caractère absurde de ce qu'il accompli comme vérifier plusieurs fois que les portes sont bien fermées, se laver les mains plusieurs fois...

Ces obsessions et ses compulsions peuvent véritablement empoisonner la vie de celui qui en souffre. Elles engendrent ralentissement dans la vie sociale et professionnelle.  

Le trouble obsessionnel compulsif surnommer TOC peut faire énormément souffrir et enferme le sujet dans un cercle vicieux. 

Le plus souvent le système obsessionnel fait d'obsessions et de compulsions est organisé suivant un mode défensif très rigide et extrêmement bien ficelé. C'est pourquoi, la personne qui accompli ses actes, même si elle peut en dire l'absurdité, ne peut s'empêcher de les accomplir car ceux-ci viennent camoufler l'angoisse que provoque les pensées obsédantes, qui elles-mêmes subissent les effets des forces psychiques tel que l'annulation et l'isolation.

La psychanalyse a démontré son efficacité pour le traitement du trouble obsessionnel compulsif. Suivre une psychothérapie ou une psychanalyse pour soigner les TOC à Nanterre permet de se libérer des idées obsédantes et des acte compulsifs.

Elle permet un apaisement des peurs et angoisses que les pensées obsédantes suscitent comme la peur de devenir fou ou de perdre la tête, mais surtout, c'est l'occasion d'aller à la source du conflit psychique en est à l'origine.

Grâce à la psychanalyse, vous pourrez trouver l'origine du trouble et vous en débarrasser de façon durable.

Pour rencontrer un psychothérapeute ou un psychanalyste pour le traitement du trouble obsessionnel compulsif, contacter Ouarda Ferlicot à Nanterre en appelant le 06.22.79.39.34.

 

Contactez-nous