Accueil > Consultation psychanalyste > Psychanalyste > Quelles sont les différences entre psychologue clinicien, psychiatre, psychothérapeute et psychanalyste ?

Quelles sont les différences entre psychologue clinicien, psychiatre, psychothérapeute et psychanalyste ?



Quelles sont les différences entre psychologue clinicien, psychiatre, psychothérapeute et psychanalyste ?

Psychologue clinicien, psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste : Comment faire la différence ?



Le psychologue clinicien

Il est celui qui est diplômé d’un master 2 (anciennement appelé DESS) en psychologie clinique, soit après avoir validé 5 années d’études à l’université. Au cours de sa formation, le psychologue clinicien a été sensibilisé aux différentes pathologies mentales au travers des cours de psychopathologie, aux différentes thérapies existantes mais surtout il met en pratique ses acquis sur le terrain en validant des stages obligatoires en psychiatrie, dans des services médico-sociaux… Il peut s’installer en libéral mais pour mener des psychothérapies ou des psychanalyses une formation complémentaire est indispensable. C’est pourquoi un psychologue clinicien peut être psychothérapeute ou psychanalyste. Il ne prescrit pas de médicament.


Le psychiatre

Il est un médecin qui a choisi dans son cursus en médecine de se spécialiser en psychiatrie. Cette spécialisation lui permet d’avoir des connaissances sur l’ensemble des pathologies mentales et leur traitement médicamenteux. Il peut donc prescrire des médicaments. S’il souhaite mener des psychothérapies ou des psychanalyses, une formation complémentaire lui est indispensable. C’est pourquoi, le psychiatre peut être psychothérapeute ou psychanalyste.


Le psychothérapeute

Il est celui qui mène des psychothérapies. Il en existe donc de toutes sortes : psychothérapie analytique, l’hypnose, psychothérapie corporelle, la relaxation… En psychanalyse, et principalement au sein de l’Ecole de psychanalyse dont je suis membre, nous distinguons la position de psychothérapeute, position transférentielle qui vise à écouter le malade ou le patient en face à face, de la position de psychanalyste. Ainsi, la psychothérapie qui s’appuie sur la psychanalyse se base sur la parole du malade ou du patient afin de prendre en compte les manifestations inconscientes qui traversent son langage. Le psychothérapeute est lui aussi en psychanalyse et rencontre régulièrement son superviseur (moment où sa clinique est interrogée). Il assiste également à des séminaires, des réunions cliniques indispensables pour sa pratique.


Le psychanalyste

Il est celui qui mène des psychanalyses. Pour cela, il a non seulement suivi une psychanalyse personnelle mais poursuit sa formation théorique et clinique au sein d’une école de psychanalyse. La formation du psychanalyste est rigoureuse et vise à étudier l’ensemble des théories psychanalytiques de Freud à Lacan mais aussi à participer à la recherche clinique. Il occupe une position différente du psychothérapeute en tant qu’il suscite le désir de savoir du psychanalysant (sujet qui fait une analyse). Il n’existe pas de titre de psychanalyste et seules les écoles de psychanalyse sont habilitées à désigner, selon leurs modalités, si une personne est psychanalyste ou non.


Contactez-nous