Accueil > Consultation psychanalyste > Symptômes pour psychothérapie > Pourquoi consulter un psychologue ou un psychothérapeute pour enfants en cas de divorce à Nanterre 92 ?

Pourquoi consulter un psychologue ou un psychothérapeute pour enfants en cas de divorce à Nanterre 92 ?



Pourquoi consulter un psychologue ou un psychothérapeute pour enfants en cas de divorce à Nanterre 92 ?

Quand les parents se séparent : La situation de divorce ou de séparation peut être une souffrance pour l’enfant. 

Ouarda Ferlicot, à Nanterre.



La composition de la cellule familiale a changé et nous voyons arrivé dans notre consultation de plus en plus d’enfants vivant au sein d’une famille recomposée auprès de la mère, du père, ou seulement avec un des deux parents. Comment l’enfant prend place dans cette nouvelle cellule ? Comment réagit-il à la naissance d’une sœur ou d’un frère issu de la nouvelle union de son père ou de sa mère ? Quelle place donne-t-il au beau-père ou à la belle-mère, à la compagne ou compagnon de son père ou de sa mère ?

Souvent, avant la décision effective du divorce ou de la séparation, la mésentente des parents provoque une forte angoisse chez l’enfant qui ne cesse de se demander si ses parents vont divorcer. Il assiste alors aux disputes répétées de ses parents sans savoir pourquoi et il arrive qu’il développe une culpabilité liée à la pensée qu’il est responsable de ses disputes.

La clarification de la situation permet à l’enfant une meilleure acceptation de la situation. L’enfant a besoin de savoir ce qui se passe de la bouche de ses parents sans qu’ils entrent dans les détails qui ne le regardent pas.

Certains signes du comportement de l’enfant peuvent alerter. En classe, le maître ou les maîtresses remarquent souvent que l’enfant est dans la lune, distraie, n’écoute plus car il est trop absorbé par ce qui se passe dans son monde interne. A l’inverse, il peut se montrer violent à l’école. A la maison, l’enfant peut faire des cauchemars, être angoissé le soir avant de dormir. Ces troubles scolaires et comportementaux de l’enfant peuvent faire l’objet d’une demande de psychothérapie à Nanterre 92.

Après le divorce, c’est une nouvelle organisation familiale qui s’installe qui peut bousculer l’enfant dans son quotidien qui nécessite pour lui une nouvelle adaptation à son nouvel environnement. La situation de divorce ou de séparation peuvent être une souffrance pour l’enfant et il peut être nécessaire de consulter un psychologue ou un psychothérapeute pour enfants en cas de divorce à Nanterre 92.

La garde partagée est devenue le mode de garde privilégiée et oblige l’enfant à se faire aux membres de la famille recomposée. C’est l’occasion pour lui de se poser de nouvelles questions : « Est-ce qu’il sera autant aimé ? Va-t-il devoir partager son père ou sa mère ? Va-t-il réussir à trouver sa place auprès des enfants du partenaire parental ? »

Tous ces questionnements peuvent perturber, voire bouleverser l’enfant dans son développement.

Françoise Dolto dans Quand les parents se séparent souligne l’importance de la vie sociale des parents en dehors de l’éducation de leur enfant. La vie sociale peut faire place de tiers pour le parent seul qui s’occupe de l’enfant. L’enfant a besoin de voir ses parents avec des amies de même sexe mais aussi de sexe différent, de savoir qu’il n’est pas exclusif dans la vie du parent qui l’élève. « Il est important pour l’enfant de savoir que sa mère n’est jamais quelqu'un de socialement et sexuellement seul, ni le père non plus » [1]. Cela permet à l’enfant de trouver d’autres modèles à qui il peut s’identifier qui participent de sa construction.

Une mère qui n’a plus de contact avec la société peut dire « J’ai tout sacrifié pour toi » ou « Tu es la seule chose qui m’aide à vivre ». Elle peut faire porter un poids terrible sur les épaules de son enfant. Les effets se font sentir sur le long terme lorsque les enfants ont le sentiment d’avoir « sadisé » leur mère [2].

La fonction des adultes est donc très importante. Tout en prenant leurs responsabilités dans ce qui arrive dans la famille, ils autorisent l’enfant à grandir et à l’aider à lui aussi prendre ses responsabilités car si un divorce peut marquer un enfant, il participe de sa vie psychique et de la façon dont il va se construire et l’intégrer.


[1] F. Dolto. Quand les parents se séparent. Seuil, Paris, 1988, p. 44.
[2] Ibid., p. 47.

Contactez-nous