Accueil > Articles sur la psychothérapie > L'algodystrophie, une maladie corporelle. A Nanterre

L'algodystrophie, une maladie corporelle. A Nanterre



L'algodystrophie, une maladie corporelle. A Nanterre

L'algodystrophie, une maladie corporelle, ou quand le corps fait souffrir.


L'algodystrophie
se manifeste par des douleurs persistantes au niveau des articulations (pieds, genoux, hanches, épaules.) souvent à la suite d'un traumatisme. La motricité est lourdement touchée par ces douleurs et handicap la vie quotidienne de ceux qui souffrent d'algodystrophie.


A l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement capable de soigner efficacement cette maladie. Au R.P.H nous rangeons l'algodystrophie du côté des maladies corporelles, c'est-à-dire, sans cause organique décelée.


Prenons le cas de Madame A. venue me rencontrer sur le conseil de son rhumatologue. Elle est suivie depuis 4 ans pour une algodystrophie, diagnostic établi par le corps médical. Elle souffre de douleurs permanentes au pied droit depuis une chute qui a nécessité une chirurgie de la cheville.


Depuis sa chute, c'est la dégringolade, elle a également déclenché une maladie organique, a été reclassé sur un poste qui ne lui convient pas du fait de son incapacité à se tenir debout.


Au cours de notre rencontre, elle associe ses douleurs aux nombreux décès de proches dont celui de sa mère quelques mois avant sa chute. Elle livre une interprétation saisissante : elle avait l'habitude d'emprunter ce même chemin pour sortir de chez elle, et un matin elle chute sur ce même chemin se faisant très mal. Elle dit que c'était une façon de se faire du mal et qu'elle a régulièrement cette pensée qui lui traverse l'esprit.


Comme le témoigne cette patiente, une destructivité à l'oeuvre peut pousser le malade ou le patient à payer très cher, parfois de sa vie, le fait de ne pas passer par la voie symbolique.


Au contraire de passer par la voie radicale de se faire du mal, nous proposons aux patients de parler cette haine envers eux-même, souvent liée à une culpabilité inconsciente.


Cela permet aux patients de trouver un apaisement de leur souffrance ou une disparition des symptômes mais aussi, s'ils ont le désir d'en savoir davantage sur les causes de leur maladie corporelle ou organique, de créer une voie nouvelle pour la résolution du conflit celle qui passe par le symbolique et donc la castration.

 

Ouarda Ferlicot,

A Nanterre.




Contactez-nous